#021: Aller Voir Spamalot

Share Button

img_4926-1.jpg

Spamalot est une comédie musicale jouée sur la planète entière, inspirée d’un film culte (Ok, je lève la pancarte “subjectivité”); A savoir Monthy Python And The Holy Grail, pastiche mythique des aventures du roi Arthur par la célèbre troupe de rigolos anglais.

Bon mais, avant de rentrer dans le vif du sujet, il est nécessaire de dire quelques mots sur les comédies musicales à Londres, en général.

Les comédies musicales à Londres, en général, sont bloody expensive (= chères, hors de prix, coûte les yeux de la tête). Non, sans rire. Comptez entre 30 et 50 livres pour une place décente. Ca fusille votre budget sortie pour la soirée (heureusement, la nature est bien faite, car vous n’aurez pas d’autre solution, étant donné les horaires, que d’aller au Burger King avant ou après le spectacle). Après avoir fait subit tous les outrages à vos moyens financiers, vous devez encore affronter le regard de votre partenaire de la soirée, qui, inconscient qu’il est de votre sacrifice matériel, vous prend le ticket des mains d’un air sceptique, en ajoutant “Tu crois que c’est bien ton machin?“.

Et bien malheureusement, le fan des Monthy Pythons nage en plein doute. Il aimerait bien répondre oui, mais est-ce possible d’adapter ce chef-d’oeuvre humoristique, est seulement théologiquement correct de l’envisager? Vous vous asseyez, inquiet, et attendez le lever de rideau.

img_4927.jpg

Et ça commence.

Ah oui. Il y a aussi un autre problème. A moins d’être un bilingues parfait (voir crâneur à ses heures), ya pas mal de blagues qui vont vous passer sur la tête. Non seulement a cause des accents scottish ou autres, mais aussi à cause des private jokes londoniens que vous n’êtes pas forcément à même de comprendre, vous, sale étranger. Notamment sur la télé réalité, les quartiers locaux…

Cela dit, un niveau acceptable (“savoir comprendre un film sans les sous-titres”) suffit généralement. Parce que bon, comme le titre l’indique, il y a des chansons dans une comédie musicale. Et c’est ça qui fait d’ailleurs le charme -et la différence- du spectacle par rapport au film : le ton est très différent. Aussi parce que Spamalot est une parodie des comédies musicales de Broadway.

La plupart des sketches sont reproduits, mais dans un style théatral. Est-ce aussi drôle? Difficile, à vrai dire, de comparer. Vous rirez, sourirez souvent, mais serez plus impressionné par les décors, la maîtrise des chorégraphies, que par l’humour. On ne trouve pas les mêmes choses que dans le film, mais on comprend on passe notre argent! L’héroine-chanteuse-dame-du-lac a un fort bel organe. La décoration du plateau change tous les clignements d’yeux. Les pirouettes et cascades sont executées à la seconde et au millimètre près. Le tout pendant 1h30!

Bref, ça secoue. Essayez d’acheter le ticket le jour même : aucune garantie, mais vous pouvez le trouver à moitié prix, notamment chez les revendeurs de Leicester Square.  Ca vaut le coup!

3 comments on “#021: Aller Voir Spamalot

  1. Paola says:

    J’aime beaucoup le ton de tes articles et je suis épatée par tes photos !!! Cela me donne une vision différente de Londres et j’ai vraiment hâte d’y revenir.. A bientôt

  2. Helene says:

    Autre suggestion pour petit budgets: http://www.lastminute.com propose des formules resto-theatre. Genial pour les plans dernière minute ou pas. J’ai pu réservé 2 semaines à l’avance mes places pour le spectacle The Stomps précédé d’un modeste mais frugal diner sur Covent Garden… 20£ tout compris.

    Ne t’arrêtes pas surtout, je suis déjà fan…

  3. piagadelic says:

    Vu ce soir, c’est vraiment excellent… surtout pour tester son niveau d’anglais, ça rend un peu humble. Je regrette juste de n’avoir pas eu la place D1… J’adore l’auto-dérision permanente, et l’humour pythonesque qui a su trouver sa place dans cette formule !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>